Anatomie de l’épaule

anatomie de l'épaule chirurgie orthopédique

Elle comporte plusieurs articulations qui en font l’articulation la plus mobile du corps humain, c’est aussi pour cela qu’elle est facilement instable.

Elle permet d’orienter le membre supérieur dans l’espace, avec de vastes arcs de mobilité dans les trois plans de l’espace permettant en particulier à son extrémité effectrice, la main, d’assurer ses rôles de préhension et de communication avec l’environnement situé à sa portée.
Elle articule la tête humérale avec l’omoplate puis avec la clavicule.

L’omoplate comprend deux apophyses, l’acromion qui se développe au-dessus de la tête de l’humérus et l’apophyse coracoïde en avant et en dedans de celle-ci. La tête de l’humérus s’articule avec la glène de l’omoplate formant l’articulation gléno-humérale.
La mobilité de cette articulation est complétée par la mobilité de l’articulation scapulo-thoracique qui permet à l’omoplate de glisser sur la paroi postérieure du thorax. La clavicule est reliée à l’omoplate par une articulation peu mobile, l’articulation acromio-claviculaire.

L’articulation gléno-humérale qui est l’articulation principale de l’épaule est stabilisée par un fibro-cartilage entourant la glène, le bourrelet glénoïdien et par les ligaments gléno-huméraux.