Resurfaçage de la hanche

resurfacage hanche

Le resurfaçage de la hanche est une alternative à la prothèse de la hanche. Cette intervention consiste en un remplacement de l’articulation pour les sujets jeunes et actifs.

Le principe est un peu différent d’une prothèse totale de hanche car cette technique permet de conserver la tête fémorale qui est recouverte d’une sphère prothétique en acier. Elle va s’articuler avec une cupule en acier qui sera impactée dans le cotyle comme pour une Prothèse Totale de Hanche. Le couple de frottement est (comme pour le couple céramique-céramique) un couple « dur-dur » ici métal-métal ayant une usure moins importante.

resurfacage-hancheCette technique permet de conserver le col et la majeure partie de la tête fémorale avec un grand diamètre de tête assurant une meilleure stabilité et diminuant le risque de luxation. S’il y a révision, il y a moins de difficulté à passer à une prothèse classique.

Toutefois le resurfaçage de hanche n’est pas exempt de complications. Outre les complications vues plus haut avec la prothèse totale de hanche, le couple de frottement métal/métal libère dans l’organisme des ions métalliques en quantités infimes ce qui le contre-indique pour les patientes désirant encore avoir des grossesses.

Il existe par ailleurs un risque de fracture du col du fémur qui peut être fragilisé par le fraisage réalisé pour la mise en place de la tête fémorale prothétique ce qui les contre-indique chez les patients de plus de 55 ans, où l’ostéoporose peut être présente.

Enfin, en cours d’intervention, il peut arriver que le cotyle prothétique n’est pas une stabilité primaire suffisante, on doit dans ce cas, utiliser des cotyles ayant une fixation avec des pattes et/ou des vis,  n’existant pas pour les cupules de resurfaçage et nécessitera donc la mise en place d’une prothèse totale de hanche.

Cette intervention ne peut pas être réalisée avec des techniques mini-invasives. On peut s’aider d’un système de navigation pour optimiser le positionnement de la tête fémorale.